Logo

La Couronne

La Couronne

La Royal Army

La Royal Army est l’armée la plus prestigieuse d’Europe, voire du monde entier. Qu’ils soient de simples Recrues, des Fantassins ou des Centurions, les Soldats de la Couronne ont cessé d’exister en tant qu’individus, et n’ont de valeur que par leurs compétences militaires. Seule importe la prestigieuse Armée dont ils ne sont au final qu’un élément.

Personnages notables

Les Lord Commanders

Le titre de Lord Commander est le plus haut grade militaire de la Royal Army, et à ce jour, seuls quatre individus dans toute l’histoire du Grand Royaume en ont jamais bénéficié. Ces derniers, principaux lieutenants de la Reine et puissants alliés de la Couronne, furent investis de leur présentes fonctions en 1838, dès le début du règne de Victoria, après avoir été soigneusement sélectionnés par ses conseillers ; ils ne se sont néanmoins fait réellement connaître du grand public qu’en 1848 lors de la Nuit Rouge, durant laquelle ces redoutables chefs de guerre coordonnèrent et dirigèrent le massacre du quartier londonien de Woodford où s’organisait secrètement une grande révolte. Les Lord Commander de la Reine ont à leur charge la gestion d’un Land, dont ils organisent avec une relative liberté la politique, le fonctionnement et la justice.

Sir Francis P. Oxskin

Le Duc de Cambridge et Lord Commander des Midlands Sir Francis P. Oxskin, bâtard de la Maison de Hanovre et cousin éloigné de la Reine, fut personnellement choisi par cette dernière ; il fait honneur à son titre par ses talents exceptionnels de tireur d’élite et par son goût de l’ordre. De ces deux passions découle son occupation favorite, c’est-à-dire la chasse à l’homme ; The Duke, de notoriété publique, aime en effet relâcher ses prisonniers dans son duché afin de les abattre lui-même.

Chiro d’Appledore

À Grey Fields, Chiro d’Appledore est connu pour être un chef militaire méticuleux et un maître stratège redoutable. Surnommé « The Eye » en raison de son vaste réseau d’informateurs, il est au courant d’absolument tout ce qui se passe dans son Land ; toutefois, il a également la particularité d’être époux et père de famille.

Elizabeth de Trois-Fontaines

Elizabeth de Trois-Fontaines est l’unique Lady Commander du quatuor. D’une main de fer dans un gant de velours, elle dirige l’Irlande, proche allié de la Couronne, depuis sa capitale Dublin. Trois-Fontaines, une femme particulièrement polyvalente, est à la fois un chef militaire aguerri, une artiste raffinée, et une scientifique ambitieuse. Dans sa résidence personnelle se situe un laboratoire secret dans lequel elle mène des expériences sur l’être humain.

Twelve

Lord Commander tyrannique de Queen’s Eden, celui qu’on surnomme Twelve est craint dans toute l’Angleterre. Il est notamment l’auteur de nombreux édits connus pour menacer l’espérance de vie générale de la population de son Land, et par conséquent d’aucuns commencent à nourrir de sérieux doutes à propos de sa stabilité mentale.

L'Église d'Ascendance

Basée à Londres, au sein d’une aile de la Cathédrale Saint-Paul, l’Église d’Ascendance est l’ordre religieux et technologique principal du Grand Royaume. Gardiens de nombreux secrets, ses membres sont de géniaux inventeurs dirigés par l’Archevêque de la Prouesse Edmund Salazar, un vieil homme reclus dont on ne sait rien des réelles activités. L’Archevêque entretient une étroite communication avec le Prophète Royal William Howley, bien que celui-ci ne soit pas un membre de son ordre.

Personnages notables

Edmund Salazar

En 1837, Edmund Salazar devint le premier Archevêque de la Prouesse de l’histoire du Grand Royaume, et le seul à ce jour. Les fonctions de son prestigieux titre lui furent attribuées au cours d’un baptême rituel nommé l’Ascension par le Prophète de la Reine William Howley, avec la bénédiction de ce dernier. Depuis lors, Edmund Salazar a à sa charge la direction de la Tour de Londres, où, entre les murs aveugles de Silver Keep, une branche de Technodiacres appelés White Masks contrôle l’ensemble des drones de Queen’s Eden. L’Archevêque de la Prouesse, personnage mystérieux, n’apparaît pourtant jamais que fugacement dans les couloirs de la forteresse, bien qu’il en soit la tête pensante, et semble pouvoir apparaître et disparaître à volonté. Néanmoins, sa discrétion ne peut cacher un aspect physique particulièrement reconnaissable : un tiers de son visage ainsi que ses deux bras sont en réalité des prothèses mécaniques faites d’un mélange d’or et de Veredium. La rumeur veut qu’il ait lui-même souhaité que sa chair soit remplacée par cet alliage pour approcher la perfection physique, et qu’il aspire à la transmutation de tout son corps. Du reste, les prérogatives de l’Archevêque de la Prouesse font de Salazar la seule personne qui ait le pouvoir de présider les Sacrements des Technodiacres, cérémonies durant lesquelles ces derniers montent en grade dans la hiérarchie de leur faction.